mardi 26 septembre 2017

Livre : "L'île des chasseurs d'oiseaux" - Peter May


Un petit détour par un polar. Il y a longtemps que je n’en avais pas lu. Nous sommes en Ecosse, tout au nord, sur l’île de Lewis. L’inspecteur Fin y mène l’enquête. Il est originaire de cette île, et il doit élucider un meurtre qui ressemble étrangement à un autre commis deux mois plus tôt à Edimbourg, ville où il réside et enquête habituellement.

Cela va l’amener à se replonger dans le passé tourmenté de son enfance sur cette île. Le lecteur fait un aller – retour permanent entre le passé et le présent de Fin. En toile de fond se situe une coutume de cette île : la chasse aux « Fous de Bassans », pour être plus juste, à leurs poussins, les gugas. Les conditions sont rudes, difficiles. C'est une affaire d’hommes, une fois par an.

Peter May mêle à ces narrations de coutumes ancestrales une intrigue de meurtre, une intrigue amoureuse, avec de nombreux rebondissements, pas tous inattendus. Ce roman m’a laissé sur ma faim, avec une écriture un peu plate, sans surprise. Les violons derrière les scènes de retrouvailles amoureuses jouent trop fort... Le malheur s’accumule après le malheur. Bref, c’est un peu comme une série télé qui empile les péripéties sans leur donner de sens.

Il s’agit du premier roman d’une trilogie (« L'île des chasseurs d'oiseaux ; L'homme de Lewis ; Le braconnier du lac perdu »). Il est peu probable que je retourne sur ces terres qui ne m’ont pas enthousiasmé. L’auteur n’a pas su me convaincre de continuer la lecture de cette trilogie.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire