samedi 21 janvier 2017

Film : "Captain Fantastic" - Matt Ross


Film étrange, qui arrive à être drôle, alors qu’une mère est morte… Une famille s’est retirée de la vie sociale usuelle. Elle est installée dans la forêt. Pas d’école, très peu de contacts avec le monde. Le père (Ben, Captain Fantastic) élève ses 6 enfants d’une manière très physique, « à la dure », mais il n’oublie pas non plus les apprentissages.
La mère est absente. Et, un jour, la nouvelle tombe : elle était à l’hôpital, elle s’est suicidée. On apprendra qu’elle était « bipolaire ». Il s’ensuit une sorte de « road-moovie » : le père et les enfants partent en car pour assister aux funérailles.
Je n’en dirai pas plus. Il faut se laisser porter par une première partie un peu « Robinson Crusoé », avec 6 enfants, et une deuxième partie, étrange voyage au sein d’une Amérique que Captain Fantastic rejette de toutes ses forces. Les enfants ont parfois des doutes, mais le bon sens finira par l’emporter.
Bon sens ? Pas aux yeux de l’Amérique traditionnaliste. Mais, au fond de nous, on sourit beaucoup, on se dit que même s’il est extrémiste, il a bien raison, notre « Captain ».
Est-ce la mère qui était malade ? Le père ? Les enfants ? L’Amérique ?
Si vous en avez encore l’occasion, allez voir ce petit moment de cinéma assez « fantastic ». Le film est sorti il y a longtemps, il passe encore à « La Fourmi » à Lyon. Il faut aller le voir, c’est un remède efficace contre beaucoup de maladies.
Tout particulièrement contre les maladies des temps modernes !










 












Avec Viggo Mortensen, Frank Langella, George Mackay, Samantha Isler, etc

PS : j'peux pas me retenir, alors j'le dis. Depuis hier, avec Trump au pouvoir, il va en falloir, des "Captain Fantastic"...





 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire