mardi 6 décembre 2016

Livre : "Nouveau petit traité d'intolérance" - Charb


Cabu me manque. Le Canard Enchaîné n’a plus tout à fait le même goût, chaque mercredi. Concernant Charlie-Hebdo, pour ma part, c’est une histoire à éclipse. Comme le clignotant belge. J’achète, j’achète pas.
Et Charb, dans tout ça ?
Oui, au fait.
Ben, j’crois simplement qu’il m’a fait un clin d’œil malicieux, l’autre jour, à la librairie. J’ai donc décidé de passer un moment avec lui. Ce p'tit bouquin est constitué de 40 chroniques où Charb s’acharne à pourfendre la connerie humaine. Sans nuances.
Et ça fait du bien, même si moi, j’aime la mozzarella. Ce qui n’était pas son cas… Á un point tel qu’il consacre une chronique entière à ce fromage… Il avait d’ailleurs visiblement un problème avec la bouffe, car il s’attaque souvent à certains clichés à la mode dans ce domaine. Pourquoi pas !
Bref, on passe un bon moment avec ces lignes. Ce n’est pas « Maurice et Patapon », mais ça fait un bien fou quand même. Je ne résiste pas à retranscrire quelques lignes. Avec l’âge et une certaine sagesse ( !... ), l’anarchie me gratte moins l’oignon qu’avant… Je l’ai sans doute échappé belle, je ne suis pas devenu un « faux anar »…

 «  … Pour eux, être libre, c’est faire ce qu’on veut quand on veut sans se soucier de rien, sauf de se faire remarquer. J’ai envie de chier sur la table, je le fais (à condition que ce ne soit pas la mienne, de table). Il suffit de considérer que la table est un symbole de l’autorité. D’ailleurs, tout dans notre société corrompue est symbole de l’autorité.
Ces faux anars sont issus de tous les milieux sociaux. Il y en a même des fortunés qui veulent détruire la société, mais pas celle de nettoyage qui vient ramasser les bouteilles vides les lendemains de réveillon… » - ( Mort aux faux anars ! p. 100 )


Maurice et Patapon, c'est eux :

 Avec la parole :

Toute ressemblance avec ...
 










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire