jeudi 5 mai 2016

Livre : "Le tort du soldat" - Erri De Luca



          Petit livre glaçant. Le tort du soldat ? « Avoir perdu la guerre ». C’est encore plus glaçant lorsqu’on sait que ce soldat est un nazi, qui a donc effectivement perdu la guerre, et qui est poursuivi pour crimes de guerre… Le récit est conduit « à deux mains », si j’ose dire. Dans un premier temps, le narrateur travaille sur une traduction de récits du Yiddish à l’italien, dans un petit restaurant de montagne, après une journée d’escalade. Un couple, le père et sa fille, s’installe à côté de lui.
C’est ensuite la fille qui devient narratrice.  La fille de ce criminel de guerre. Le décor est planté. Erri de Luca nous livre une dénonciation implacable du nazisme en quelques pages très efficaces. Sa langue est belle, parfois presque poétique, sur un sujet qui est loin de l’être !
Cette fille qui ne savait pas, qui a compris petit à petit, qui a vu sa mère quitter son père, qui  a consacré une grande partie de sa vie à ce père, se retrouve un soir dans ce petit restaurant de campagne. Il suffit alors de quelques pages en Yiddish, il suffit d’un verre de bière renversé, et tout bascule.
Le destin d’un soldat qui termine son combat, un soir d’été ? Sans doute. 
            Et bien plus que ça...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire