mardi 23 février 2016

Théâtre : "L'Avare" - Molière


          L’Avare. Un classique de Molière, que Ludovic Lagarde actualise dans une mise en scène contemporaine, avec un Harpagon qui déambule au sein d’une drôle d’entreprise, en costume de ville.
            Il est avare, bien sûr. Ô combien ! L’argent ne circule pas, surtout pas. Il est radin sur tout, avec ses enfants, ses employés, celle qu’il veut séduire. On est en plein dans la pièce de Molière, mise au goût du jour par le metteur en scène.
            Celui-ci a cru bon de mettre un fusil dans les mains de l’Avare. Pourquoi pas ? Il ajoute quelques caricatures à une mayonnaise qui ne prend pas complètement. Tout au moins pour moi ! Laurent Poitrenaux nous gratifie d’un numéro d’acteur impeccable. Il fait ce qu’il veut de son corps, et cela donne un Harpagon surprenant, qui nous tire rires et sourires à maintes reprises.
            J’ai trouvé les autres personnages moins convaincants. Le parti pris de situer la pièce dans des lieux contemporains ne fonctionne pas toujours, et j’ai été déçu par Frosine l’intrigante, qui se perd dans un jeu d’alcoolique blasée assez inapproprié, à mon sens.
            Mais peut-être suis-je un peu trop classique ! Je n’ai pas aimé non plus l’utilisation de l’écran faite dans cette pièce. Cette « télévision » n’apporte rien, pas plus que les jeux de lumière, et la musique souvent pesante.
            Bref, un cocktail de modernité ringarde. Ça semble paradoxal, et pourtant, j’ai ressenti ce sentiment de ringardise plusieurs fois. Un jeu d’acteurs trop poussé, trop caricatural ? Des comiques de situation qui tombent à plat ? Un acteur qui se retrouve à poil pour... Pour quoi, au fait ? 
            Vous me trouvez avare de compliments, sans doute. C’est vrai. Je ne suis pas trop rentré dans ce spectacle, malgré tous les efforts de Laurent Poitrenaux.
            Désolé, surtout pour Molière...


Harpagon et ses deux enfants

Frosine "conseille" Harpagon

Harpagon, drôle de "patron"


Spectacle vu au TNP

Mise en scène : Ludovic Lagarde

Avec

Laurent Poitrenaux
Christèle Tual
Julien Storini
Tom Politano
Myrtille Bordier
Alexandre Pallu
Marion Barché
Louise Dupuis
Avec la participation des élèves de la Classe de la Comédie de Reims

Scénographie Antoine Vasseur
Lumières Sébastien Michaud
Costumes Marie La Rocca
Maquillage et coiffure Cécile Kretschmar
Musique Pierre-Alexandre « Yuksek » Busson
Dramaturgie Marion Stoufflet
Assistanat à la mise en scène et vidéo Céline Gaudier
Son et vidéo David Bichindaritz
Ensemblier Éric Delpla
Mouvement Stéfany Ganachaud
Assistanat aux costumes Gwendoline Bouget
Teintures et patines costumes Aude Amedeo
Maquillage Mityl Brimeur
Régie générale Jean-Luc Briand

Production Comédie de Reims, Centre dramatique national

Spectacle créé à la Comédie de Reims, oct. 2014








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire