lundi 4 janvier 2016

Livre : "La Petite Bijou" - Patrick Modiano



            Patrick Modiano a eu le prix Nobel de littérature en 2014. Je ne connais pas cet écrivain. En me baladant au hasard des rayons de la bibliothèque de Villeurbanne, j’ai décidé de faire connaissance. J’ai pris « La Petite Bijou » un peu au hasard, après lecture de la quatrième de couverture.
           Il s’agit d’un roman assez étrange, une sorte d’errance d’une femme dans Paris. Ce roman correspond assez bien à l’image que j’ai de Modiano. Lorsque je l’entends, j’ai toujours une impression de décalage : décalage par rapport à l’époque, décalage par rapport à la personne qui l’interviewe.
            « La Petite Bijou » se lit goulûment. Il est bien écrit, et on attend un déclenchement. Qui ne vient pas réellement. Thérèse (« La Petite Bijou ») évoque sa mère, morte au Maroc. Elle évoque son enfance. Elle évoque la vie. Une vie dans un Paris inattendu, aux confins du Bois de Boulogne, dans les couloirs du métro. Un Paris où l’on rencontre une famille qui est peut-être une famille, et peut-être pas, une petite fille, une pharmacienne, un traducteur. La Petite Bijou mène sa vie comme elle peut, au milieu de ces rencontres étranges.
            C’est l’impression qui se dégage, pour moi : une rencontre étrange, avec un auteur étrange. Un auteur qui m’intrigue. Il faudra que je lise d’autres romans, pour vraiment savoir si cette étrangeté me convient, m’intrigue, me dérange. En tout cas, elle ne me déplait pas.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire